Un ou une après-midi ? Trouble dans le genre à l’Académie…

Selon vous, quel est le genre grammatical d’après-midi ? Masculin OU féminin ? Diriez-vous plutôt : « par un bel après-midi d’été » OU « par une belle après-midi d’été » ?

Voici l’histoire du genre de ce mot vue par l’Académie française. C’est parti ! ⬇️⬇️

En 1762, l’Académie opte pour le féminin alors que dans les usages littéraires, on retrouve les deux.

35 ans plus tard, l’Académie opte toujours pour le féminin, mais précise que l’usage au masculin existe également.

80 ans plus tard, changement de genre : l’Académie tranche en faveur du masculin. Est-ce en fonction de l’usage littéraire ? Que nenni ! Au XIXe s., c’est encore le féminin qui domine. Elle précise toutefois que l’emploi au féminin existe aussi.

Masculin ? Féminin ? On s’y perd un peu…

Allez, on continue :

1935, le féminin disparait totalement du Dictionnaire de l’Académie française. Pourtant, on trouve le féminin chez Beauvoir, Giono, Proust, Céline, etc.

Dans l’édition actuelle du Dictionnaire de l’Académie, c’est le masculin qui est recommandé et le féminin est signalé.
La question importante à se poser : dans quelle mesure l’Académie a-t-elle influencé cette évolution plus qu’elle ne l’a accompagné ?